- - Post It !: Le BIPE n’exclut pas une baisse des prix en 2012

Le BIPE n’exclut pas une baisse des prix en 2012

La société a publié hier une analyse thématique sur le secteur de l’immobilier.

La baisse des prix est peut-être pour bientôt. Le Bureau d’information et de prévisions économiques (BIPE) a publié mercredi une courte note dans lequel il expose ses vues sur le marché de l’immobilier résidentiel.
Selon la société d’études économiques et de conseil en stratégie, si le prix des appartements anciens, à continuer de fortement progresser au premier trimestre, avec une hausse de 10% sur la période par rapport au premier trimestre 2010, un ralentissement est d’ores et déjà constaté du côté du prix des maisons individuelles. La progression n’est plus que de 7,5% en glissement annuel au premier trimestre, contre une hausse de 9,9% au quatrième trimestre 2010.

Des risques sur la demande

Ce fait, inédit depuis début 2009, augure peut-être d’un ralentissement plus marqué dans les prochains mois. « Ces éléments confirment nos dernières perspectives, avec un ralentissement progressif des prix à attendre au cours des prochains mois » note ainsi le BIPE.
De ce fait, le BIPE n’exclut pas totalement « le risque d’une nouvelle orientation des prix à la baisse à partir de 2012 ». Le Bureau note notamment que la demande pourrait faiblir, du fait notamment de la structure de la demande : celle-ci, soutenue par des aides publiques, pourrait en effet être  menacée par d’éventuels plans d’austérité.
Reste à savoir quelles seront les conséquences d’une baisse des prix sur le secteur bancaire. Dans une note publiée aujourd’hui Moody’s indique qu’une baisse des prix – modérée – ne devrait pas avoir d’impact sur les banques françaises.
Source : Lyon Pôle Immo le 30 juin 2011, 

Alexia

top