- - Post It !: L'immobilier parisien franchit un nouveau record

L'immobilier parisien franchit un nouveau record


Le prix de l’immobilier parisien a officiellement franchi le cap de 8 000 euros/m². Les Notaires, qui le prédisaient depuis six mois, l’ont confirmé mercredi dans leur dernière note de conjoncture. Nouveaux records en vue d’ici la fin de l’année.
(LaVieImmo.com) - En moyenne, à la fin du mois de mai, un appartement ancien dans la capitale s’échangeait à 8 020 euros du mètre carré, en hausse de 22,7 % sur un an. Cette hausse, conforme aux prévisions dégagées en fin d’année dernière par la Chambre des Notaires de Paris / Île-de-France, s’accompagne d’une légère progression des volumes de transactions. Quelque 8 000 logements ont changé de mains à Paris entre le 1er mars et le 31 mai, soit 2 % de plus qu’à la même période de l’année dernière. « On dit que l’activité stagne à Paris, mais c’est totalement faux, commente un agent immobilier parisien. Nous avons rarement signé autant de transactions qu’à l’heure actuelle ! ».

Pas de baisse cet été

A priori, l’accalmie n’est pas pour tout de suite. « Les premières données concernant les avant-contrats de vente dans Paris indiquent que la hausse des prix de vente ne fléchira pas pendant l’été 2011 », commentent les Notaires dans leur note.

Fin juin, Thierry Delesalle, notaire dans le premier arrondissement et président la Commission de conjoncture immobilière des Notaires de Paris Île-de-France, estimait dans un entretien à LaVieImmo.com qu’une baisse des prix de l’immobilier à Paris n’était « pas envisageable », la demande restant très largement supérieure à l’offre de logements. « Certains économistes estiment que la pénurie de biens ne permet pas d’expliquer l’envolée des prix, et prédisent un effondrement du marché parisien, indiquait-il. Je ne suis pas en mesure de contester leur avis, mais je vois ce qui se passe sur le terrain, et à moins qu’un vaste programme de construction soit mis en œuvre en Île-de-France, je ne vois pas comment les prix pourraient baisser durablement ». Ces derniers chiffres lui donnent raison.
Dans l’ensemble de la région Île-de-France, le prix des appartements anciens atteint 5 420 euros en moyenne sur la période mars-mai, en hausse de 17,6 % sur un an. Les Notaires ne constatent aucune baisse, mais des taux de croissance très variables, compris dans une fourchette de 5,1 % dans l’Essonne (2 680 euros/m²), et 17,9 % dans les Hauts-de-Seine (5 370 euros), le plus cher des départements limitrophes de Paris.

Les prix des appartements au m² en Île-de-France

(moyenne mars 2011 – mai 2011 / variation annuelle)
  • Île de France : 5 420 €/m² / +17,6 %
  • Paris : 8 020 €/m² / +22,7 %
  • Petite couronne : 4 360 €/m² / +15,4 %
  • Hauts-de-Seine : 5 370 €/m² / +17,9 %
  • Seine-Saint-Denis : 3 140 €/m² / +10,2 %
  • Val-de-Marne : 4 200 €/m² / +13,7 %
  • Grande couronne : 3 060 €/m² / +7,8 %
  • Seine et Marne : 2 760 €/m² / +5,8 %
  • Yvelines : 3 810 €/m² / +10,5 %
  • Essonne : 2 680 €/m² / +5,1 %
  • Val-d’Oise : 2 770 €/m² / +6,1 %


  • Source : François Alexandre - ©2011 LaVieImmo.com, 

Alexia

top